Ad sense

vendredi 18 juillet 2014

Analyse de deck #1 - Gencon Deck

On vous a promis des analyses de deck alors on commence par un deck classique parmi les classiques : le Gencon Deck. 

Il s'appelle ainsi car il a permis à Matt Khols de gagner le tournoi de la Gencon en 2013 ainsi que de devenir vice-champion du monde la même année. 

Voici donc la composition du deck : 

Affiliation Marine Impériale

2x Déchéance des Jedis 
2x Écheveau de l'empereur
2x Conseil des Siths
2x Protocole de défense
1x Mission de reconnaissance
1x Ordre Impérial

Tout d'abord, il est important de noter que le deck est composé de 6 objectifs Sith, 3 objectifs Marine Impériale et 1 objectif neutre. Si Matt choisit l'affiliation Marine Impériale en raison de la concordance des ressources. En effet dans Star Wars : le jeu de cartes, il est nécessaire d'avoir au moins une ressource Marine impériale pour jouer une carte Marine impériale. Au moment de la mise en place, il a moins de chance de tirer un objectif Marine impériale, donc la carte d'affiliation lui procurera quoi qu'il arrive au moins une ressource Marine impériale à chaque tour. 

Pourquoi ce deck est fort ?

Oui, ce deck est fort. En plus, c'est un deck uniquement composé d'objectifs présents dans la boite de base. 
C'est fort déjà car ça s'appuie sur ce que j'appelle le triumvirat Sith. Les Objectifs 19-20-23 en 2 exemplaires chacun : Déchéance des Jedis - Écheveau de l'empereur - Conseil des Siths. 
Pour faire simple, on met Dark Vador, l'Empereur Palpatine et les Conseillers de l'Empereur. 

Le fonctionnement est simple : Palpatine gère les adversaires grâce à ses nombreux focus (3 si on gagne le duel d'avantage). Dark Vador est là pour son pouvoir. À chaque fois que l'on utilise un évènement Sith, on inflige un dégât à une unité ennemie ciblée. Dans ce deck, il y a 8 évènements Sith. De plus, le pouvoir de Palpatine permet d'en récupérer un dans la défausse à chaque fois qu'un objectif est détruit. Vu que le but du joueur du côté lumineux est de détruire des objectifs, vous allez pouvoir faire remonter des évènements et re-déclencher le pouvoir de Dark Vador etc... Vous voyez la mécanique se dessiner ? 
Ce triumvirat Sith permet de faire un Deck turtle (tortue). Il s'agit de ralentir le jeu, de ne jamais attaquer et d'attendre tranquillement que le cadran de l'Étoile noire monte à 12. Dès que l'autre attaque, on bloque ses unités avec les focus de l'empereur et ensuite on fait le ménage avec son éternel apprenti. De plus, il est facile de garder la force du côté obscur car Dark Vador+Palpatine représente 9 icônes de force. 

Là où le bas blesse c'est que ces unités coûtent très cher. Il faut donc une économie conséquente pour pouvoir les jouer. Cela explique en partie la présence du Conseil des Siths en deux exemplaires. Il apporte une Bibliothèque Sith et un Conseiller de l'Empereur produisant chacun une ressource. (L'autre raison évidente est la présence d'un évènement Sith pour le pouvoir de Vador et un Coup du sort car c'est toujours utile d'avoir un coup du sort dans son deck)

Afin d'être vraiment à l'aise avec les ressources et pour multiplier les chances de mettre son économie rapidement en place, Matt intègre l'Ordre Impérial qui produit 2 ressources avec en plus l'Amiral Motti produisant 2 ressources et l'Officier de service en produisant 1. Bref, un pod idéal pour payer des grosses unités. 

Nous avons vu et expliqué la présence de 7 des 10 objectifs du deck. Pourquoi Matt a choisi les 3 autres ? 

Pour commencer, il faut rappeler rapidement les règles de tournoi. Les joueurs s'affrontent en match aller-retour jouant tour à tour Côté obscur et Côté lumineux. Si chacun des joueurs gagnent une partie, il y a un point de bonus attribué au joueur qui a détruit le plus d'objectifs en cas de victoire des côté obscur ou au joueur qui a monté le cadran de l'Étoile noire le plus haut si le côté lumineux est sorti victorieux des deux parties. 
Attendre que l'Étoile noire monte tranquillement, c'est très bien pour gagner une partie mais si l'adversaire en fait de même, il est toujours intéressant d'avoir détruit un ou deux objectifs pour s'assurer le point de bonus pouvant faire la différence dans un classement serré. 
Ceci explique la présence du Protocole de défense et de son unité vedette : Escadron de Tie. 
L'unité n'est pas très chère. Elle fait 2 dégâts sur les objectifs et elle arrive avec son arsenal complet dans le pod, c'est à dire un évènement gratuit pour que l'escadron puisse frapper à nouveau dans le même engagement (et donc 4 dégâts sur l'objectif) ou un évènement à 1 qui lui rajoute un dégât d'objectif. 
Son pouvoir est un peu la cerise sur le gâteau, car il complète parfaitement la logique de contrôle du jeu. Lorsque l'on place une carte destinée dans le duel d'avantage, l'Escadron gagne un dégât sur unité et coup ciblé. Il devient donc même possible d'aller tuer les unités en dehors des engagements (au cas où votre adversaire gardait des unités en retrait pour vous contre-attaquer)
Cela explique également la présence de la Mission de Reconnaissance, objectif neutre contenant 3 cartes destinées. Je vous fais pas un dessin, vous avez compris je pense. 

Conclusion : Ce deck a dominé le Méta pendant quelques temps. Il est vrai qu'il semble maintenant dépassé mis à mal par le Deck Unblock et tous les autres archétypes arrivés depuis. Il était néanmoins nécessaire de s'attarder sur ce deck, car au delà de sa simplicité redoutable il montre bien la logique de deckbuilding dans Star Wars : le jeu de cartes. La construction par pod impose des cartes que nous ne souhaitons pas forcément dans notre deck. Il est donc important de minimiser le nombre de cartes "mortes" et de dégager une synergie entre les différents pods composant notre deck. 
Matt Khols a su compléter le Triumvirat Sith par 4 pods très pertinents permettant à la fois d'améliorer son économie mais également de gommer le seul défaut de ces objectifs Sith c'est à savoir le manque de puissance pour la destruction d'objectifs. Il s'agit bien là d'un deck à montrer dans toutes les écoles.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire