Ad sense

mardi 27 janvier 2015

Warhammer Conquest vu par un Wookie

Aujourd'hui, on vous propose un article un peu particulier. En effet, nous n'allons pas parler de Star Wars : le jeu de cartes. Comme annoncer dans le titre, nous allons vous parler du nouveau JCE de la gamme. Sorti à l'automne dernier, le jeu connait déjà un grand succès et s'est déjà forgé une communauté solide. (Que vous pouvez rejoindre sur le forum du jeu)
Il n'est pas question de commencer des articles stratégiques sur le jeu. Un blog francophone a déjà été lancé par des joueurs passionnés et je ne peux que vous recommander fortement sa lecture. http://40kconquest.wordpress.com/
Ici, je vais seulement vous faire part de mon expérience de joueur et pourquoi moi, joueur de Star Wars : le jeu de cartes a apprécié le jeu. 
Bon déjà, je vais faire mon mea culpa. Je n'ai jamais joué au jeu de figurines Warhammer. Je ne suis donc pas un spécialiste de l'univers et je m'excuse platement au prêt des connaisseurs, si je racontais la moindre bêtise dans cet article.
Pour être tout à fait honnête, c'est en grande partie l'absence de nouvelles cartes pour Star Wars : le jeu de cartes qui m'a poussé à acheter le jeu. Je ne regrette pas cet achat car le jeu est passionnant et il dispose de nombreuses qualités qui risquent de plaire aux joueurs de Star Wars : le jeu de cartes. 
Voyons déjà ensemble ce que contient la boite de base. 
Vous y trouverez tout le nécessaire pour jouer à deux joueurs : les cartes des 7 factions, les cartes neutres, les cartes planètes, des jetons dégât, des jetons de ressource, 2 cadrans de commandement, et 2 livret de règles. (un pour un démarrage rapide avec une partie commentée et un second avec un détail plus précis des points de règles). 
D'ailleurs, il s'agit là d'un point très positif dans le jeu. Les règles sont sacrément bien fichues. Grâce au Guide d'apprentissage, il est possible de jouer très rapidement. En tout cas, il semblerait que l'équipe éditoriale de FFG améliore la clarté des règles années après années. On pourra regrette d'avoir à naviguer entre deux livrets, mais ça serait vraiment pour chipoter. Un vrai bon point pour l'accessibilité du jeu. 

Avant de rentrer à proprement parler dans le système de jeu, je vais m'arrêter rapidement sur les 7 factions présentes dans la boite de base et sur le principe de deckbuilding. 


Cette roue d'alignement présente les 7 factions de la boite base et les "liens" qui les unissent. Au moment où vous construisez votre deck, vous allez commencer par choisir un seigneur de guerre et son escouade distinctive. 

Par exemple, le Capitaine Cato Sicarius représentant les Space Marines sera toujours accompagné par 8 cartes. (Vous ne voyez que 4 cartes différentes car l'Élu de Sicarus est présent en 4 exemplaires). Cette escouade fonctionne sur le même principe qu'un set d'objectif dans Star Wars. L'escouade est indivisible. Elle représente la base de construction de votre deck. Une fois que vous aurez déterminé votre faction, vous pourrez choisir de faire une alliance avec une des factions voisines. 
Pour être concret, si vous jouez Cato Sicarius de la faction Space Marines, vous pourrez intégrer dans votre deck soit des cartes Astra Militarum, soit des cartes Tau, cela avec certaines restrictions. Il y a des cartes loyalistes que vous ne pourrez utiliser qu'au sein de la faction et vous ne pourrez jamais utiliser des cartes de l'escouade d'un autre seigneur de guerre.
 Dans la boite de base, il n'y a qu'un seul seigneur de guerre par faction, mais le premier cycle tourne autour de la thématique des seigneurs de guerre et il offrira un second seigneur de guerre par faction. Au passage, FFG a déjà annoncé l'arrivé de deux autres factions : les nécrons et les tyranides qui auront le droit à une extension Deluxe dédiée et qui auront des règles de deckbuilding spécifique.
Les possibilités de construction sont donc déjà très nombreuses alors que pour le moment nous ne disposons en français que de la boite de base et du premier War Pack Le Hurlement de Crinière Noire.

Passons au cœur du jeu.  4 phases de jeu très claires. Différence avec Star Wars, pendant chaque phase les adversaires jouent en alternance. Le but du jeu est de conquérir des planètes placées entre les deux joueurs.
Dans la boite de base, vous trouverez 10 planètes et à chaque partie vous n'en verrez que 7. Cela apporte un renouvellement intéressant et oblige à adapter sa stratégie en fonction de l'ordre des planètes. Précisons de suite que pour gagner, il faut cumuler 3 icônes de la même couleur sachant qu'il y en a 3 différentes dans le jeu : bleu, rouge et vert et que chaque couleur icône n'est pas nécessairement présente sur chaque planète. Cela permet donc de prévoir une stratégie à un moyen terme et connaitre les planètes qu'il sera important de remporter.
Le sel du jeu est également dans le fait que les unités ne sont pas uniquement utilisées pour combattre et gagner des planètes. Elles luttent également pour le commandement sur les planètes qui permet d'avoir accès à des ressources : des cartes piochées et de l'argent.
Sur cette carte, vous voyez que le Vétéran possède deux marteaux. Il s'agit là de sa force de commandement. Avant même de combattre, les joueurs vont comparer le nombre de marteaux sur les unités disponibles sur les différentes planètes et vont se répartir les ressources. Là encore, il y a des choix à faire en terme de deckbuilding car les bonnes unités en commandement ne sont pas forcément les meilleures unités au combat et vice versa. Il y a aussi un choix sur la planète où l'on va se déployer. Ai-je besoin de ressources, de cartes ou des deux ? Il est également possible de mener une guerre économique et de faire un embargo sur les ressources pour en priver votre adversaire.
À chaque tour, ce n'est donc pas un seul front d'attaque qui est ouvert. La lutte a lieu sur les 5 planètes, obligeant à planifier un maximum ses déploiements sur plusieurs tours.

Les combats sont d'une simplicité redoutable. Une unité attaque, elle choisit le défenseur et lui inflige des dégâts égaux à son attaque (chiffre dans le cercle noir sur les cartes). Ensuite, c'est à l'adversaire de faire de même etc... Une fois que toutes les unités ont attaqué, ben on recommence un tour de combat jusqu'à qu'il ne reste plus qu'un seul joueur présent sur la planète. Bon, on peut fuir aussi mais c'est une option pour les lâches. Dernière subtilité, il est parfois possible d'éviter des dégâts en défaussant une carte de sa main, si celle-ci possède des boucliers.
Ici, c'est les trois petits crânes sous le coût qui sont des boucliers. Dans ce cas en défaussant Honor Blade vous pouvez éviter 3 dégâts.

Cet article n'est qu'un petit survol du jeu. Je ne suis pas rentré dans le détail de l'utilisation du seigneur de guerre et aussi la possibilité que l'on a de gagner en tuant le seigneur de guerre adverse. Le jeu regorge de surprise car il est possible de jouer des unités de sa main alors que ce n'est pas prévu, il y a des évènements pour prendre votre adversaire à revers etc...

Malheureusement, il est déjà venu le temps de conclure. Alors, Warhammer Conquest peut-il plaire à un joueur de Star Wars : le jeu de cartes ? Oui, oui et oui. On pourrait croire que ce jeu allait faire doublon avec Star Wars. Il est vrai qu'il s'agit également d'un jeu d'affrontement mais on ne retrouve pas la notion d'asymétrie et d'attaque/défense que l'on a dans Star Wars. Warhammer Conquest introduit des sensations de jeu bien différentes. On a vraiment l'impression d'être un général de voir son armée s'engager dans une lutte globale pour le contrôle du secteur Traxis. De plus, après quelques parties vous verrez se révéler toute la subtilité du jeu et tous les coups pendards que vous pouvez faire à votre adversaire.
N.B : Comme j'aime vraiment beaucoup le jeu, je ferai une démonstration du jeu samedi 31 janvier chez mes amis de Philibert à partir de 14h. Voici l'évènement facebook. Je vous y attends nombreux.

N.B 2 : Le 12 février prochain aura lieu le premier tournoi de Warhammer Conquest à Strasbourg. L'Antre du wookie y posera sa caméra pour capter quelques parties. Vous pouvez vous inscrire au tournoi ici.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire