Ad sense

lundi 23 février 2015

La bi-affiliation en question.

Les premiers effets de la boite Deluxe "Entre les ombres" deviennent visibles sur le méta actuel. Vous avez sans doute constaté que les Jedis semblent plus forts que jamais et on aura l'occasion de vous en parler très prochainement. Aujourd'hui, nous allons plutôt nous intéresser à un terme que vous entendez de plus en plus souvent, il s'agit de la bi-affiliation ou de la bi-faction. On va donc prendre un peu de temps pour expliquer de quoi il s'agit, mais également pourquoi cela devient de plus en plus complexe à cause (ou grâce) des nouvelles cartes. 


Si vous jetez un coup d'oeil au deck lumineux de Mick Cipra, champion du monde 2014 ou le fameux Gencon deck qui domina le méta en 2013, vous constaterez qu'il s'agit de decks bi-affiliés. Pourquoi tout simplement, car ils intègrent des decks d'objectifs de deux factions différentes. Ce n'est pas plus compliqué que cela. Après, il faut savoir quelle carte d'affiliation choisir pour un deck comportant des sets d'objectifs de deux factions.

Les joueurs expérimentés peuvent sauter ce paragraphe car on va reprendre les bases de deckbuilding et de concordance des ressources. Si vous êtes encore là, c'est que vous vous considérez encore comme un débutant. Je vais d'abord vous rappeler que pour poser une unité avec l'affiliation contrebandier, il faut utiliser au minimum une ressource contrebandier. C'est ce qui s'appelle la concordance des ressources. Il y a donc un véritable choix stratégique à choisir une carte d'affiliation plutôt qu'une autre. Soyons simples. Vous choisirez toujours d'utiliser en affiliation la faction donc vous aurez le moins de set d'objectifs dans votre deck. Par exemple, le Gencon deck utilise l'affiliation Marine Impériale car il est composé de 3 objectifs Marine Impériale contre 6 objectifs Sith (et un objectif neutre). L'intérêt d'avoir la carte d'affiliation Marine Impériale est d'avoir à disposition en permanence toujours 1 ressource Marine Impériale pour poser vos unités Marine Impériale quelque soit votre tirage d'objectifs de départ.
Au passage dernier petit conseil pour les débutants, quand vous construisez un deck bi-affilié la répartition idéale seront 3/7 ou 2/8 car avec au moins 7 objectifs d'une faction vous serez certains à 100% de tirer au moins 1 objectifs de cette faction dans votre pioche d'objectifs en début de partie. Dans ce cas là, vous n'aurez jamais de soucis de ressources. Le Wookie vous l'assure. C'est mathématique.

Quel intérêt représente le bi-faction ? Il s'agit tout simplement de combler les lacunes d'une faction par les atouts d'une autre faction. Le Sith est un peu lent et a, parfois, du mal à détruire les objectifs ? Rajoutons donc des sets d'objectifs Marine Impériale pour avoir cette puissance de feu. Parfois, certaines cartes d'une faction combotent bien avec celles d'une autres comme par exemple la Course de tranchée dans un deck Jedi tournant autour des boucliers et de la Base Astéroïdale.


Tout cela pour vous dire que la construction de decks bi-faction est chose courante dans le jeu depuis la sortie de la boite de base. Néanmoins, il semblerait que la boite Deluxe "Entre les ombres" modifie un peu cela et pousse à construire en mono-faction. On va lister les deux types de cartes : les bâtons (punissant le bi-faction) et les carottes (encourageant le mono-faction).

Les bâtons 


Snoova, le fameux Wookie du côté obscur. La punition est simple. Une unité ne correspond à votre carte d'affiliation ? Hop, elle est capturée à l'arrivée en jeu de Snoova. Par exemple avec cette unité, vous pourrez capturer le Ferus Olin de Mick Cipra, s'il joue encore son deck du championnat du monde.
Le gros avantage de Snoova, c'est qu'il permet de se débarrasser d'une unité très pénible chez l'adversaire. Bien entendu, il y a toujours le défaut de la capture. Votre adversaire pourra venir récupérer son unité, s'il arrive à détruire votre objectif ou via la capacité de l'Escadron Renégat.


L'autre petit défaut de Snoova est que sa capacité ne se déclenche que lorsqu'il arrive en jeu. Après, rassurez-vous il y a plein de petits tricks pour le faire remonter en main et le reposer. On développera cela dans un autre article à venir très prochainement.
Si vous jouez du côté lumineux, il y a en ce moment de très fortes chances de croiser Snoova car il se trouve dans un set d'objectif très présent dans le méta actuel. Snoova est donc un véritable poisson qu'il faudra prendre en compte, si vous comptez partir sur une bi-affiliation.


Pas de jaloux. Le côté lumineux a aussi le droit à une unité punissant le bi-faction. Il s'agit du nouvel Obi-Wan Kenobi. Il est plus cher que Snoova mais également bien plus utile en jeu notamment avec ses deux focus. Un autre atout non négligeable est que vous détruirez l'unité adverse limitant la possibilité de retour par rapport à la capture de Snoova. De plus, l'effet ne se déclenche pas lors de l'arrivée en jeu mais lorsqu'une unité Utilisateur de la Force est détruite ou sacrifiée. Ce qui permet de déclencher l'effet un peu plus souvent.
Malgré toutes ses qualités, la menace d'Obi-Wan Kenobi semble moins forte. Pourquoi ? Tout simplement, car les Jedi regorgent de sets d'objectifs excellents et les places sont vraiment très chères. Le set d'objectif d'Obi-Wan Kenobi semble un peu faible par rapport aux autres. On vous en parlait déjà dans la vidéo Open The Box de Entre les ombres avec l'ami Trajan. Sachant déjà que ce set d'objectif sera moins joué, vous ne croiserez pas cet Obi-Wan très souvent sur les tables.

Les carottes 

"Entre les ombres" regorgent également de quelques cartes encourageant la construction de deck mono-faction. La boite tournant autour des Racailles et des Jedis, ces cartes "carottes" concernent souvent ces factions. 

Pour commencer, il y a l'objectif du set d'objectif d'Obi-Wan Kenobi qui contient une double contrainte pour utiliser son effet. Il faut que cet objectif soit indemne mais également il faut contrôler au moins 3 objectifs Jedi. Cela fait beaucoup mais l'effet est puissant. Augmenter le coût de CHAQUE carte évènement de son adversaire de 1 est vraiment pénible notamment pour un Sith. Comme pour toutes les cartes qui vous demande de contrôler 3 objectifs d'une faction, cela vous donnera envie de construire un deck contenant que des objectifs de la dite faction pour être certain de pouvoir utiliser son effet.

Tout dans le même set d'objectif, vous trouverez le Noble sacrifice. Un évènement peu coûteux mais avec un effet très puissant. De plus, le sacrifice d'une unité Utilisateur de la Force déclenche l'interruption d'Obi-Wan. Encore une autre bonne raison de jouer en "full Jedi", si vous souhaitez jouer ce set d'objectif.

Toujours chez les Jedis, ici plus vous contrôlerez d'objectifs Jedi plus Le domaine du maître produira de ressources. Bien évidemment, cela est moins contraignant en terme de construction. Néanmoins, il est toujours très tentant d'avoir 3 ressources sur cet objectif pour pouvoir sortir très facilement Yoda dès le premier tour.

Ici c'est les points de vie du Bogwing qui seront tributaires du nombre d'objectifs Jedi que vous contrôlez. De plus, si vous en avez 3 elle gagnera un dégât d'unité. Le Bogwing n'est pas une foudre de guerre mais quitte à l'avoir dans votre deck autant qu'il soit pénible avec 3 points de vie et surtout 1 dégât d'unité.

Toujours dans le set d'objectif de Yoda, vous trouverez pour finir sa Hutte. Il s'agit d'une ressource non-Limitée ce qui est toujours bon à prendre et cerise sur le gâteau si vous avez 3 objectifs Jedi, vous rajoutez 2 icônes de Force de votre côté. Déjà qu'il était compliqué de reprendre la Force à un Jedi, mais avec la Hutte c'est presque mission impossible.

Snoova punit le bi-faction et son objectif pousse à la construction 100% Racailles. En effet, si vous contrôlez 3 objectifs Racailles, chacun de vos objectifs gagnera +1 en capacité de dégâts. Sachant que les Racailles disposent de quelques objectifs avec 6 de capacités de dégâts, cela rend les objectifs très solides. Si vous avez la bonne idée de sortir aussi le Palais de Jabba, votre adversaire risque de pleurer. Infliger 5 dégâts à un objectif c'est déjà compliqué mais 8 c'est plus même limonade comme dirait le professeur Rollin.



Le Remboursement est une carte que nous connaissions déjà car il était déjà présent dans le set d'objectif de Zuckuss. La logique est la même ici. Plus vous aurez d'objectifs Racailles et plus elle sera rentable économiquement. Cette carte n'est pas à négliger car elle peut vraiment faire une réelle différente surtout si vous contrôlez des objectifs produisant 2 ressources. Là encore, ce serait dommage de ne pas disposer de 3 objectifs Racailles.

Conclusion : Il semblerait que la construction mono-faction devienne à la mode. La menace de Snoova plane clairement sur le côté lumineux, néanmoins il semblerait que les raisons principales soient les avantages donnés par certaines cartes quand on ne peut que des objectifs de sa faction, mais également car les Jedis et les Racailles commencent à disposer d'une très grande quantité de sets d'objectifs intéressants. De plus, la variété des sets d'objectifs permet de s'adapter au méta sans avoir recours aux sets d'objectifs d'autre faction.
Les decks bi-affiliés sont-ils amener à disparaitre ? Cela est difficile à prévoir. En tout cas en attendant l'arrivée du troisième cycle, les decks "full jedi" et "full scum" semblent être à la mode. Les premiers résultats des Store Championship mettent cela en évidence. Bien entendu, il demeure toujours possible de construire des decks bi-faction mais il faudra accepter de se faire punir par Snoova ou par Obi-Wan et de perdre de temps à temps une de ces unités clefs. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire