Ad sense

jeudi 3 décembre 2015

Les batailles d'avantage 2/3 : Maitriser la bataille d'avantage

Maitriser la bataille d'avantage :

Cet article fait suite à celui-ci.
Dans cet article, je vais tenter de présenter les principaux facteurs à prendre en compte pour mettre le maximum de chance de votre côté afin de remporter vos batailles d'avantages.


 

Le bluff  :

Il est souvent difficile, lorsque vous jouez contre un joueur que vous ne connaissez pas, de savoir si il vous bluffe ou non lors de la bataille d'avantage. Et c'est tout le sel du jeu : pouvoir déterminer rapidement, après une ou deux batailles d'avantage, si votre adversaire est du genre flambeur ou bluffeur. Bien entendu, vous ne pouvez jamais être sur de rien et cette inconnue vous fera vibrer jusqu'à la fin de la partie. Pour connaître mieux votre adversaire, tentez-le en plaçant plusieurs petites cartes plutôt qu'une grosse, en passant pour voir si il assure ses piles d'avantages ou les jouent serrées.
A force d'expérience, vous verrez que les batailles d'avantages se jouent à deux ou trois cartes maximum, dans des matchs très serrés où la connaissance des cartes possibles de l'adversaire, en considérant sa défausse et sa table, vous permet d'estimer sa valeur d'avantage.

Les cartes en main :

Possédez une main supérieure à son adversaire est un net avantage et peut facilement décourager votre adversaire d'attaquer. De plus, cet avantage de cartes vous offrira le dernier mot lorsqu'il s'agira de passer pour la mise, vous permettant de vous assurer la victoire ou de conserver des cartes clefs en main pour d'autres engagements. Pour obtenir cela, il faut posséder des effets de pioche qui vous permettent de remonter votre main ou possédez une forte présence en jeu ne vous obligeant pas à jouer de nouvelles cartes. Parmi les effets de pioche les plus utilisés, on trouve Vous êtes mon seul espoir (10), Conseil des Sith (20) et Esclavagiste sygérien (111).


Pour obtenir cet avantage en jeu, vous pouvez compter sur les attaques de votre adversaire. En effet, conserver des unités de contrôle (avec des icônes tactiques) en défense obligera votre adversaire à gagner l'avantage si il attaque, réduisant ainsi sa main pour votre prochain tour. Il ne faut donc pas hésiter à jouer des batailles perdues d'avance en défense pour réduire la main de votre adversaire et ainsi prendre l'avantage lors de votre prochaine phase d'engagement.

Influencer la bataille :

La bataille d'avantage ne se joue pas qu'avec les cartes dans la pile, mais aussi avec celles qui vous reste en main et les effets de cartes qui influe sa résolution tels que Avantage (X). Les cartes destinées ont été déjà traitées dans l'article précédent.

Le mot clef Avantage (X) est relativement rare mais vous place souvent dans une position de force, principalement en attaque. Ne pas devoir placer de cartes en premier est un bonus indéniable, plus encore lorsque vous possédez des Coup du sort dans votre deck. Lorsque l'on joue contre ce genre de mot clef, une bonne stratégie est d'égaler (en défense) ou tout juste dépasser (en attaque) la valeur d'Avantage adverse, sans sur-consommer ses icônes de Force. Avec cela, vous forcer votre adversaire à jouer la bataille, lui faisant perdre des cartes.

 

Certains effets de cartes, principalement dans le cycle de Hoth, offre des avantages pour la bataille d'avantage, comme la Résolution héroïque (64), Les détecteurs sont en place (43), Dernière défense de Hoth (54) ou Obi-Wan Kenobi (3) (et plus récemment côté obscur Derrière le Soleil Noir (170) ). Bien exploité, ces effets peuvent largement vous faciliter cette phase.
 



D'autres effets de cartes vous permettent de voir la main de l'adversaire, vous renseignant ainsi directement sur ses capacités à vous battre à l'avantage, tels que Amenez-moi Solo (47) ou l'Espion bothan (70). Dès lors, vous opuvez estimez votre possibilité de gagner une bataille importante, voir même savoir ce que votre adversaire vous réservera pour le tour prochain. Dans de rare cas, il est même intéressant de laisser l'adversaire conserver une main inintéressante (aucune carte forte) en n'attaquant pas - pour ne pas qu'il puisse vider sa main lors d'une bataille d'avantage - afin de l'handicaper pour son prochain tour.


Sans même voir sa main, il est possible d'estimer en partie la main adverse, par sa façon de jouer, ses ressources disponible - qui signifient souvent qu'il garde un événement qu'il souhaite jouer - et ses précédentes batailles. Y a t'il beaucoup de grosses cartes d'avantage dans son deck, quelles cartes destinées pourraient lui donner l'avantage, gardera t il des cartes pour une autre bataille ce tour?

Enfin, certains cartes peuvent chambouler tous vos plans et doivent être connues, telles que Revers du destin (81) ou le Baron Fel (144) mis en jeu par un Restez en ligne.

Eviter l'affrontement :

Le meilleur moyen pour gagner une bataille d'avantage, c'est de ne pas avoir à la jouer!
Ceci est possible de plusieurs manières mais la finalité reste la même : il ne faut plus d'unités opposantes dans l'engagement losque la phase de bataille d'avantage démarre. Ainsi, en tant qu'attaquant (ou défenseur), il faut supprimer l'opposition.

Il existe 3 grandes méthodes pour supprimer l'opposition :
1 - Contrôler les potentielles unités adverses pouvant participer
2 - Détruire ou remonter en main les unités adverses participantes
3 - Retirer les unités participantes adverses de l'engagement

1 - Contrôler les potentielles unités adverses participantes
Dans l'optique de gagner la bataille d'avantage, cette méthode marche uniquement en attaque.
Afin de contrôler les unités adverses, il existe de nombreux moyens. Le principal et le plus utilisé est de rendre indisponible les unités adverses. Pour cela, il faut mettre en place une tactique de diversion, en attaquant avec une ou plusieurs unités à focus sur un objectif secondaire, laissant notre principale force de frappe libre d'attaquer la cible principale. L'avantage de cette méthode est que vous n'avez pas à gagner la bataille d'avantage secondaire, vous tentez de forcer la main à votre adversaire pour qu'il engage son (ou ses défenseurs si vous avez plusieurs focus) dans la défense de cette première attaque. Pour réaliser ceci, il faut que vous possédiez suffisament de focus 'activable' sur votre frappe secondaire que d'unités en défense adverse ET que votre adversaire ne possède pas de focus en défense. Vous vous apercevrez rapidement que cette méthode s'adapte mieux contre des jeux basés sur des unités clefs (donc possédant moins de petites unités) que sur des jeux à grands nombres d'unités.
Vous pouvez également utiliser des effets de cartes divers pour éviter un défenseur :


 


 


2 - Détruire ou remonter en main les unités adverses participantes :
Une fois les déclarations des attaquants et des défenseurs effectuées, vous aurez une meilleure vision de vos cibles pour les détruire avec vos dégâts directs ou les remonter en main. Pour cela, les Sith et l'Alliance Rebelle excellent avec des cartes telles que :





3 - Retirer les unités participantes adverses de l'engagement
Il n'existe pas beaucoup d'unités pouvant réaliser ce genre d'actions, mais l'effet est très puissant car il complexifie beaucoup les possibilités de jeu.



Attention tout de même, car avec cette méthode très flexible, l'unité retirée de l'engagement sera disponible pour un autre engagement. Il faut donc bien gérer le timing de son exécution.

Échangez sur cet article sur le topic dédidé sur le forum communautaire Star Wars : le jeu de cartes
Nous verrons dans le prochain article des conseils sur quand et comment jouer la bataille d'avantage, avec des exemples.

1 commentaire: